« Médiation sociale et insertion par le sport »

Pour la troisième année consécutive, l’association Systema Besançon intervient en Licence Pro Staps à l’Université de Besançon pour enseigner le Systema à des étudiant(e)s qui se destinent aux métiers d’éducateurs socio-sportifs dans des secteurs tels que Maison de quartier, Maison d’arrêt ou encore Centre d’information sur le droit des femmes et des familles.

Le Systema se révèle tout à fait approprié, tant pour les éducateurs qui apprennent à gérer leur stress que pour les publics qui bénéficient d’une initiation à cet art-martial. Le travail sur la respiration a  effet apaisant et permet d’accéder à une plus grande détente physique et à une relaxation psychologique profonde. Le lien avec l’art martial permet de gagner en confiance en soi et apporte relâchement et liberté de mouvement.

Cette formation mobilise des connaissances sociologiques et psychologiques pour prendre en charge les publics en situation de précarité ou de déficit d’insertion sociale . Elle donne les clés pour maîtriser la mise en œuvre et l’encadrement d’activités sportives et artistiques comme outils de médiation sociale. 

bastien

Bastien M.

Le Systema m’a en quelque sorte réappris à évoluer dans l’environnement. C’est-à-dire un travail sur soi (respiration, posture, décontraction, etc), et aussi vis-à-vis des autres éléments (personnes, obstacles, etc). En résumé cet art m’a appris à mieux “être”, mieux réagir face à certaines situations, surtout grâce au fait que j’ai pu trouver plus de confiance en moi qu’avant avoir pratiqué. Il m’a donc facilité la vie dans l’exercice de mes fonctions d’éducateur, et de médiateur. Pour exercer ce métier, il est indispensable de savoir se contrôler, travailler sur les choses dont on est conscient (énervement, etc), mais aussi sur l’inconscient (sentiment de stress qui monte constituant un mécanisme naturel de défense, une oppression, etc). Et le Systema permet justement cela. Enfin, le Systema s’applique quasiment à tout dans la vie, notamment dans les autres sports. Progresser semble difficile, en effet il n’est pas aisé de travailler sur certaines tensions qui nous habitent depuis notre plus jeune âge. Mais à force de pratiquer, ces tensions peuvent s’estomper et on arrive à mieux faire confiance à soi-même, et donc par la suite, aux autres. C’est amusant de voir que mes camarades et moi appliquions le Systema souvent dans la vie de tous les jours, surtout après avoir pratiqué. On y pense souvent, on repense à ce que l’instructeur donnerait comme conseils dans telle ou telle situation. La progression individuelle qui est “déclenchée” en cours de Systema continue même après les cours, et permet de mieux vivre, en quelque sorte.

Le Systema est un art martial très enrichissant, dans le cadre du partenariat avec la faculté des sports de Besançon nous avons pu apprendre beaucoup sur notre corps et sur nous même.
Le contrôle de sa respiration et de son stress est un atout majeur pour notre travail. Dans un premier temps le Systema nous permet de prendre du recul sur des situation stressante avec un public parfois difficile, mais grâce à la pédagogie apportée lors de ces sessions j’ai pu amener certains jeunes à retrouver un calme et une tranquillité intérieure après une situation de conflit.
À la différence des sports de combats proposés en faculté ou même dans certaines structures du social, le Systema permet un travail spirituel plus approfondie. L’adaptabilité de cette pratique permet de la proposer à une grande diversité de public (enfants, adolescents, adultes, publics spécifiques ou en difficultés).
Je pense très sincèrement que le Systema nous permet d’avoir un meilleur contrôle de soi lors de situation difficile dans le travail ou dans le vie quotidienne et qu’elle peut amener les pratiquants à une meilleure connaissance de leurs corps et de ses réactions.

Gaetan L.

Fanny P.

Le Systema est une rencontre, une rencontre de soi, une rencontre avec l’autre, paradoxalement le systéma structure en déstructurant.
Une vraie découverte au sein de la licence pro, une expérience riche et utile à tout le monde, pour reconnecter avec soi, prendre confiance, dompter sa peur, se maîtriser et partir à la découverte de son corps, c’est dans un cadre souple, sans limite ou règles autre que morales que le systéma prend du sens et vient tenir une place pertinente auprès de publics en difficultés.